[Dossier] Le don du sang

Chaque année environ 1 million de personnes sont soignées par des produits issus du don du sang (500 000 par transfusion sanguine et 500 000 par des médicaments dérivés du sang). On ne peut que se féliciter de la mobilisation des plus de 1 600 000 donneurs de sang bénévole.

Or cet équilibre est fragile car le sang a une durée de vie : 42 jours pour les globules rouges et seulement 5 jours pour les plaquettes.

Nous allons dans ce dossier vous présenter les différentes étapes du don et ce qu'il devient, et pourquoi pas peut être rejoindrez vous le rang des donneurs de sang.

don du sang

La météo du sang :

Afin d'informer les donneurs de l'état des réserves de sang, cinq indicateurs de leur état ont été créés :

  • Stable (les réserves de sang sont bonnes…).
  • Fragile (les réserves de sang sont fragiles...).
  • Très fragile (la mobilisation des donneurs est faible...).  
  • Urgent (la situation est critique...).
  • Très urgent (APPEL AU DON…).

     

Qui peut donner ?

Toute personne en bonne santé agée de 18 à 70 ans pour le don de sang et de  18 à 65 ans pour le don de plaquettes.

Comment le don se passe ?

Parcours du don de sang

Dans tout les cas des test sanguins sont effectués sur le don afin de protéger le receveur (en ne lui transfusant pas de produits sanguins contaminé) comme le donneur (en dépistant préventivement des maladies dont il ne sait pas qu'il est porteur).

Que donne t'on ?

Le sang total :

Le don de sang dit « total » est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins - plaquettes, plasma et globules rouges - sont séparés.

On prélève entre 400 et 500 ml de sang, en fonction du volume sanguin du donneur. Une femme peut donner son sang 4 fois par an, un homme 6 fois, en respectant un délai d’au moins 8 semaines entre chaque don. Les donneurs de groupe O, dits « donneurs universels », sont particulièrement recherchés car leur sang peut être transfusé à un très grand nombre de patients.

Les plaquettes :

Lorsque la maladie (leucémie, aplasie médullaire) ou les traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) empêchent la fabrication de cellules sanguines par la moelle osseuse, le malade est dit en aplasie. La transfusion régulière de plaquettes permet alors d’éviter les risques d’hémorragies mettant en jeu la vie des malades.

Le sang prélevé est séparé en ses différents composants. Les plaquettes sont alors collectées dans une poche pouvant contenir jusqu’à 650 ml, soit environ 6 fois plus que lors d’un don de sang total. Ainsi, un seul don permet de répondre aux besoins d’un malade ! Les plaquettes ne se conservent que 5 jours : pour faire face aux besoins, des dons réguliers sont donc indispensables. On peut donner ses plaquettes jusqu’à 12 fois par an, en respectant un intervalle  d’au moins 4 semaines.

Le plasma :

Les polytraumatisés (chirurgie dans les accidents graves), les grands brûlés, les hémophiles, les patients souffrant de troubles immunitaires graves, ont besoin de plasma. Celui-ci leur est délivré soit par transfusion, soit sous la forme de médicaments.

Le procédé est similaire au don de plaquettes. On prélève jusqu’à 750 ml de plasma au donneur, puis on lui restitue ses autres composants (globules rouges et plaquettes). Les dons de plasma des donneurs du groupe AB, donneur de plasma universel, et du groupe B, sont particulièrement recherchés.

Que soigne t'on avec votre don ?

L'obstétrique et les interventions chirurgicales

  • Au cours d'un accouchement, une hémorragie peut survenir, entraînant un besoin urgent et important en produits sanguins.
  • En cas d'hémorragie lors d'une intervention chirurgicale, il faut procéder à une transfusion de globules rouges. S'il s'agit d'une intervention d'urgence, et que le malade a perdu une grande quantité de sang, il reçoit aussi des plaquettes qui facilitent la coagulation et contribuent à arrêter le saignement.
  • Les grands brûlés nécessitent des transfusions de plasma.
 
 
L'hématologie et les cancers
 
 Certaines maladies, comme les leucémies, touchent directement la production des cellules sanguines. Ces maladies hématologiques affectent la moelle osseuse et nécessitent la transfusion de globules rouges, de plaquettes ou de plasma selon les cas. Le traitement de ces pathologies non chirurgicales requiert de grandes quantités de produits sanguins.
Par ailleurs, le traitement intensif de certaines maladies peut entraîner une insuffisance de production de cellules sanguines. Dans le cas d'un cancer, par exemple, les traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) entraînent la destruction des cellules cancéreuses, mais également la destruction temporaire des cellules de la moelle osseuse. L'organisme ne peut plus renouveler seul les cellules sanguines. Durant cette période dite d'aplasie, un support transfusionnel permet de renouveler les cellules sanguines, et à l'organisme affaibli par le traitement de se régénérer.

Vous l'aurez compris le don de sang est essentiel pour soigner un grand nombre de malades et blessés. N'hésitez plus et franchissez les portes d'une collecte de sang !

Source : http://www.dondusang.net/

Dossier Grand public

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

La vie associative vous intéresse ? Vous avez un peu de temps à y consacrer ?

Affiche croix blanche metzN'hésitez plus, rejoingnez nos équipes ! Vous participerez ainsi à la promotion du secourisme et à la vie culturelle, associative et sportive de la région messine (concerts au Galaxie d'Amnéville, marche Nancy-Metz, course VTT des crapauds, renfort sur les courses des 24h du Mans, ...).

Pour plus d'information visitez la page Nous rejoindre.

 

Prochaines formations :

 

LA CROIX BLANCHE DE METZ RECHERCHE DES BENEVOLES INTERESSES PAR LA PRATIQUE DU SECOURISME.

Téléphone : 06.15.70.07.69

 

Prévention et secours civique (PSC1) : Tout Public

 Le 29 Septembre 2018

Bonne visite !